​​Transpalette manuel (chariot pour palettes)

Un transpalette manuel est un appareil de manutention à conducteur à pied destiné à transporter des charges sur de courtes distances. Il s’adapte exclusivement à la configuration typique d’une palette. Les charges doivent donc être « palettisées » (déposées sur une palette) pour être déplacées par le transpalette.

Le transpalette se caractérise par deux bras de fourche qui se glissent sous la palette et qui peuvent s’élever de quelques centimètres du sol, permettant ainsi à l’opérateur de soulever et de déplacer les palettes. Comme il est compact, il a l’avantage d’être très mobile dans les espaces restreints.

Le transpalette manuel se compose d’une partie verticale appelée « tablier » et d’une fourche constituée de deux longerons. La charge est guidée à l’aide d’un timon​ (long manche).

La plupart des transpalettes manuels sont à faible levée, c’est-à-dire qu’ils s’élèvent seulement de quelques centimètres du sol afin de dégager la palette du sol et de permettre son déplacement horizontal. Le levage peut se faire à l’aide d’un système hydraulique (à pédale). D’un simple mouvement du doigt, il est possible de soulever ou de relâcher la charge. Il existe certains modèles de transpalettes manuels à haute levée qui peuvent lever une charge jusqu’à une hauteur d’environ 81 cm (32 po) du sol.

La poignée demeure en position verticale lorsque le transpalette n’est pas utilisé, ce qui prévient le risque de trébuchement.

Le transpalette peut être utile pour la préparation de commandes à placer sur des palettes.

Critères de sélection

Les transpalettes à haute levée permettent de placer des objets à la bonne hauteur au poste de travail. Ils peuvent être équivalents aux tables de levage hydrauliques ou aux lève-palettes (à ressort ou hydraulique). Ils peuvent lever une charge jusqu’à une hauteur d’environ 81 cm (32 po) du sol.
Il existe des transpalettes à galets doubles (roues doubles sous les fourches) dont l’avantage est d’être plus stables sur une surface inégale, comme lors du chargement ou du déchargement d’un camion, d’une remorque ou de tout autre véhicule au quai d’un entrepôt (dénivellation du pont niveleur entre le quai et la remorque).
Sur des surfaces en pente, utiliser un transpalette muni d’un frein à main, afin de pouvoir contrôler la vitesse de déplacement.
Les transpalettes manuels exigent une force appréciable pour tirer la charge. La conduite du transpalette manuel se fait en le tirant à reculons et, dans cette position, il est difficile d’éviter la torsion du dos si l’on veut voir où l’on va. Si l’opérateur effectue de fréquents transports de charges, ou si le sol est très inégal ou comporte des pentes, l’utilisation d’un transpalette motorisé (électrique) ou d’un gerbeur hydraulique permettrait de diminuer les efforts tout en augmentant la vitesse de transport.