Comment s’asseoir correctement ?

Les vacances sont terminées pour la plupart d’entre nous. Certains d’entre nous ont repris le rythme de travail quotidien, d’autres vont bientôt retourner à l’école. Quoi qu’il en soit, les adultes et les jeunes commenceront à passer plus de temps assis : devant un ordinateur, un bureau, une table ?

L’adoption d’une position incorrecte pendant longtemps provoquera l’apparition de douleurs dorsales gênantes dans les différentes parties de notre colonne vertébrale : cervicale, dorsale et lombaire. Ce nouveau cours vous propose d’apprendre à prendre certaines précautions pour éviter cette douleur en améliorant votre posture. Vous savez : dans la mesure du possible, la prévention.

Nous sommes conçus pour être en mouvement. Quand, soudainement, comme maintenant que les vacances sont terminées, nous passons d’un état actif à un état sédentaire ou semi-sédentaire, nous devons supposer que notre corps va souffrir. Afin de rendre le changement aussi léger que possible, nous apporterons quelques changements dans notre routine quotidienne.

CHOISIR UNE BONNE CHAISE POUR S’ASSEOIR CORRECTEMENT

La chaise idéale est celle que nous pouvons ajuster à notre corps, c’est-à-dire que nous pourrons régler la hauteur de l’assise et du dossier ainsi que son inclinaison. De plus, c’est mieux avec des roues qu’avec des jambes pour que l’on puisse bouger avec une légère impulsion et que le tissu soit respirant, antidérapant et doux. Les accoudoirs semblent très utiles, mais parfois ils constituent un obstacle car ils ne permettent pas à la chaise de s’approcher suffisamment de la table.

Il est préférable d’agir avant d’acheter une nouvelle chaise, à moins que les accoudoirs ne puissent être facilement démontés au cas où ils seraient gênants à adopter une position optimale une fois installés dans notre lieu de travail ou d’étude.

LA BONNE POSTURE ASSISE

Dans une chaise sans accoudoirs, les avant-bras doivent être appuyés sur la table afin que les coudes soient en flexion d’environ 90º. Ceci assurera que la région cervicale repose et n’est pas en tension.

Nous devons ajuster la hauteur du siège pour pouvoir garder les genoux pliés à angle droit. Nous ajusterons le dossier pour soutenir la colonne vertébrale en respectant les courbes naturelles. Il est important de bien l’adapter à la région lombaire.