La pomme de terre : la cultiver à la maison avec 3 conseils pratiques

Les pommes de terre sont des tubercules de la famille des Solanaceae, comme les tomates et les aubergines.

Le tubercule est un organe qui a la fonction d’accumuler les hydrates de carbone, qui servent de réservoir à la plante pour puiser pendant l’hiver.
Cette fonction permet donc au tubercule de contenir un certain nombre de propriétés nutritionnelles importantes.

La pomme de terre : notes historiques
Le tubercule est très bien adapté à la culture sous différentes latitudes. La pomme de terre est originaire, comme nous le savons, d’Amérique du Sud et plus précisément des régions andines. Après la conquête du continent américain, la culture européenne a été contaminée à bien des égards par les traditions des cultures autochtones, assimilant partiellement leur consommation alimentaire.

La pomme de terre a donc commencé à entrer à pleine capacité dans notre système alimentaire. Dans les siècles qui suivirent les premières conquêtes, la culture du tubercule fut déplacée au cœur de l’Europe et à partir du XIXe siècle, également en Italie.

Dans notre pays, les régions les plus favorables à la culture sont les régions alpines et les Apennins. Le climat de ces régions permet à la pomme de terre d’avoir un cycle printemps-été.

Dans le sud de l’Italie, cependant, la pomme de terre est plantée à l’automne, pour une récolte et une production au printemps.

Le cycle de la pomme de terre
La pomme de terre d’origine agamique, c’est-à-dire le processus par lequel de nouveaux produits sont formés à partir d’un seul organisme, a un cycle de 100-150 jours.

Comment cultiver une pomme de terre
Examinons maintenant les méthodes les plus courantes de culture de la pomme de terre. A la fin de l’article, vous aurez une vue d’ensemble claire et vous saurez quelle voie choisir pour élever votre produit.

D’un point de vue agricole, il existe différentes façons de cultiver les pommes de terre et vous pouvez le faire vous-même avec les bonnes mesures.

  1. Préparer les pousses
    Procurez-vous les semences : pour acheter des semences, nous vous recommandons de toujours choisir des semences certifiées et de faire un choix pondéré en fonction de la saison. Toujours contacter des pépinières ou des agriculteurs spécialisés. Évitez donc cette opération en choisissant des pommes de terre de supermarché car elles pourraient être traitées avec des agents antigermes, ce qui empêcherait la reproduction.
    Pré-germination : un mois avant le semis, placer les pommes de terre dans une boîte dans un endroit sec, à une température d’environ 10-15 degrés. Recherchez un endroit lumineux qui ne soit cependant pas exposé à la lumière directe du soleil. Attendre que les bourgeons soient robustes (au moins 2-3cm) pour permettre une bonne reproduction.
    Enterrez les pousses : veillez à ne laisser que trois pousses sur chaque morceau de pomme de terre. Enlevez les autres inutiles.
  2. Où cultiver vos pommes de terre
    Jardin potager/jardin cylindrique
    Pour ceux qui en ont la possibilité, le jardin est la méthode classique pour atteindre de bons niveaux de production. Cultiver en rangées, espacées d’au moins 40 cm, dans un bon sol, sans éléments perturbateurs tels que les cailloux, qui empêchent la croissance du tubercule, est une bonne solution. Nous devons veiller à disposer les pommes de terre à distance régulière et en ligne les unes par rapport aux autres, afin d’assurer une croissance régulière.